Concours national de la Résistance et de la Déportation

 Les élèves du Lycée Fénelon Notre-Dame de La Rochelle se sont vus décerner les prix suivants au Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD) sur le thème « 1940. Entrer en résistance. Comprendre, refuser, résister. » :

  • Premier prix départemental dans la catégorie « Mémoire Collectif » pour 33 élèves du Lycée ;
  • 1er prix départemental dans la catégorie « Devoir individuel » pour Mariam Drapeau (Terminale B) ;
  • 2e prix départemental en « Devoir individuel » de Mathilde Dunoyer (1re D) ;
  • 3e prix départemental en « Devoir individuel » Judicaël Sery (Terminale C), ayant terminé ex-aequo avec un élève de Rochefort.

Pour la préparation de ce concours, nos lycéens ont été accompagnés et conseillés par leur professeur d’Histoire-Géographie, Alban Bonini, passionné par cette période historique.

Les élèves ont choisi de déposer le fruit de leur travail (un dossier avec une multitude d’annexes) dans « une cage » en tant qu’allégorie de la France en 1940. La France, en effet, est mise en cage, occupée par les forces nazies. La République aussi est mise en cage par la Révolution pétainiste…

…Mais tout espoir n’est pas perdu. C’est ce que « la porte ouverte » symbolise, la volonté de s’émanciper de l’agression, de s’engager, de résister pour que la France et les Français recouvrent la liberté.

Le dossier aborde les points suivants :

  • La Rochelle occupée, genèse d’une résistance ;
  • l’engagement des femmes en 1940 ;
  • l’engagement des jeunes en 1940 ;
  • communiquer pour résister ;
  • hommage à de grandes figures de la Résistance.

Ce travail a été valorisé à l’échelon académique par la Rectrice de Poitiers.

La remise des prix en salle d’honneur du lycée Fénelon Notre-Dame s’est déroulée en présence de membres d’associations, très actives également dans le rôle de passeurs de mémoire :

  • Christiane Gachignard, Enseignante d’Histoire-Géographie (retraitée), Présidente du Comité du Concours CNRD, de Mémoire des Combattants volontaires de la Résistance et du Comité Léonce Vieljeux
  • Érik Rondeau, Secrétaire départemental de la Société des Membres de la Légion d’Honneur
  • Claude Épaud, appartement aux Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation
  • Jean-Marie Cosset, Président départemental de Rhin et Danube et de la Fondation Maréchal de Lattre de Tassigny
  • Jean-Claude Briens, Président du Comité de coordination des Associations patriotiques et de mémoire de La Rochelle
  • Mikaëlle Augé, de l’Office national des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVG)

Christiane Gachignard a souligné la difficulté de ce concours où l’on attend des élèves de s’approprier les connaissances historiques, de savoir parler de cette période à leur manière.

L’émotion était vive également chez les élèves de Terminale qui assistaient à cet événement par visio-conférence.

Tous les lycéens ont été félicités par le père Éric Blanchard, Chef d’Établissement Collège – Lycées – Post-Bac – UFA – Centre de Formation professionnelle et Christian Bouchet, Directeur-Adjoint du Lycée Général et Technologique.

Institué en 1961, le Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD) est un concours scolaire destiné à susciter une réflexion civique, produire du raisonnement chez les élèves en s’appuyant sur l’enseignement de l’histoire et notamment de l’histoire des mémoires de la Résistance et de la Déportation.

Le CNRD est un concours d’histoire mais avant tout un concours mémoriel qui permet de tisser ou de recréer du lien entre les générations et d’entretenir la flamme des mémoires de la seconde guerre mondiale. Cela contribue au renforcement de notre bien commun.